Wings

GONG a la plus large gamme de Wings, parce que notre sport évolue et chacun a des envies différentes. Bien choisir sa Wing et comprendre leurs points forts est important. On vous explique tout.

Retrouvez ci-dessous toutes nos Wings, suivies de nos conseils pour vous équiper.

13 résultats affichés

Pour qui ?

  • Débutants : c’est la Wing Plus qu’il vous faut. Douce, progressive et stable, c’est une wing légère et facile à prendre en main sans se faire arracher les bras.
  • Expérimentés : vous avez le choix entre différents programmes : la SuperPower vous délivrera l traction dont vous rêvez, la Pulse va vous donner une Vmax hallucinante et de la stabilité, tandis que la Droïd sera imbattable en Freestyle, et la Neutra sera la reine des navs typées vagues.

Focalisez-vous sur le programme : Progression, Lightwind, Freeride, Freestyle, Waveriding.

Votre poids ne doit pas vous orienter vers telle ou telle wing, à part la SuperPower. C’est le choix de la surface qui sera fonction de votre poids dans chaque programme.

Pour quoi ?

La Wing Plus : Allround !

  • Son rôle est de faciliter votre première année de wing. Elle n’a aucune limite avec son shape très performant mais non spécialisé comme ses sœurs.
  • Légère, facile, puissante, elle a toutes les qualités pour vous amener vers un bon niveau.

La Wing Neutra : ultimate Waveriding !

  • La douceur absolue avec cette Wing 100% surf/sauts/transitions.
  • On revient à l’essentiel de ce qui nous a fait rêver le siècle dernier pour le sublimer en wing.

La Wing SuperPower : full Power !

  • Votre plan d’eau vous expose à des vents capricieux, irréguliers, poussifs ? C’est LA Wing imbattable dans le light et pour les gabarits costauds : power à revendre et accélérations furieuses.

La Wing Pulse : Freeride attitude !

  • Surclasser les autres en vitesse et en cap, tenir facilement dans les rafales, et se satelliser.
  • Elle fracasse dans tous les registres, et propulse la Wing dans un registre de performances.

La Wing Droïd : Freestyle machine !

  • Compacité maximum pour enchainer les tricks et les rotations.
  • Son couple délivre une relance incroyable pour toujours plus de pop.

Quels programmes de Wing ?

A ce jour, rien n’est défini dans le monde de la wing. Mais rapidement nous verrons les préférences de chaque profil se propager dans la Wing.

On sait depuis des décennies qu’il existe des formes de pratiques bien claires, d’abord popularisées en windsurf, puis en kite. Nul doute qu’on les retrouvera en wing.

D’abord le débutant qui veut progresser, le rider Allround. Il a besoin de simplicité avant tout. Mais il veut un beau matériel, de qualité et développé pour sa progression. Il n’a pas envie de ressembler à un débutant avec du matos bidon et il a raison. Il lui faut un ensemble malin, bien pensé, qui lui simplifie la vie sans être simpliste et bas de gamme.

Ensuite le rider Freerace, car tirer la bourre avec les copains est forcément jouissif. Et tout le monde n’a pas un spot de waveriding fabuleux devant chez lui, ni envie de se faire démonter dans les vagues. Alors se défier entre potes reste un plaisir majeur de nos sports.

Quand le vent est limite, pas très propre, on bisque ! Regarder un gringalet voler alors qu’on est collé est surement une des expériences les plus frustrantes. Alors on s’équipe en LightWind, histoire de ne pas laisser passer une seule session. C’est souvent un délire d’amoureux du matos car cette tendance conduit vite à une course à l’armement.

Et on sait que certains d’entre vous ont des idées tordues, une rébellion dans le sang, une envie de tout vriller ahahah 😉 Bon et bien ces riders aiment bien le Freestyle. Quoi de mieux que de tout démonter sur le flat ? Plus sérieusement, à la base ces gens veulent reproduire sur le flat des moves de waveriding. Et rapidement ça part dans tous les sens pour finir en vrille. C’est compliqué et ça reste très élitiste, mais il y a un vrai segment Freestyle.

Enfin arrive le Graal : le Waveriding. Essence originelle de nos passions, chevaucher les vagues est en nous. Alors oui, c’est l’ultime, le fin du fin, et vous êtes très nombreux à vous y adonner sans limite, à célébrer l’océan plus que le vent, à exploiter l’onde plus que la rafale. Et c’est beau.

Quels styles de Wing ?

Vous avez tous en tête un style de glisse qui vous parle, plusieurs peut-être ?

Chez GONG nous avons développé des réponses spécifiques à chaque style pour que chacun trouve non seulement des performances, mais aussi ce qui lui ressemble ou ce à quoi il souhaite s’identifier.

Vous voulez surfer avec une Droïd parce que vous aimez son style, sa compacité, ses watts ? Rien ne vous en empêche, bien au contraire.

Vous débutez et vous aimez le look de la Neutra ? Lets go ! Elle sera moins parfaite qu’une Plus mais l’important c’est qu’elle vous plaise.

Comparatif ?

Pour bien comprendre les qualités dominantes de chacune de nos wings, nous avons utilisé les critères suivants :

  • Power : fond de puissance, couple.
  • Vmax : capacité à aller vite facilement.
  • Simplicity : simplicité de pilotage.
  • Agility : facilité à manier la wing.
  • Control : stabilité en plage haute.
  • Neutrality : depower lorsque la wing est totalement choquée, à plat en surf par exemple.

Quelle taille de Wing ?

Pour vos débuts, nous conseillons une 5m². C’est la taille la plus polyvalente. Vous aurez assez de puissance pour voler dans des conditions clémentes, et une envergure qui reste raisonnable.

Rapidement vous verrez qu’une seule aile ne suffit pas. Vous aurez envie de voler tout le temps donc vous compléterez votre 5m² par une plus grande.

On recommande 2m² maximum d’écart entre vos wings. Idéalement 1m², et c’est d’autant plus vrai dans les petites tailles car quand vous passez de 4m² à 2m² parce que le vent est monté, vous divisez la surface par deux, alors que le vent n’a certainement pas doublé. En revanche passer de 7m² à 5m² quand le vent monte est tout à fait fluide car proportionnel à la force supplémentaire du vent.

Voici la plage de vent conseillée pour chaque wing :

Plus :

Superpower :

Pulse :

Droïd :

Neutra :

Ne surestimez pas la puissance des wings. Le baratin ambiant consiste à vous faire croire que vous allez vous éclater avec une 4m² dans 15nds, voire 8nds… C’est vraiment de l’enfumage qui vise à vous faire craquer sur une aile moins chère parce que plus petite. La réalité est qu’il faut une surface suffisante pour développer la puissance dont vous aurez besoin.

Quel quiver de Wing ?

Un débutant aura tout intérêt à s’équiper en Wing Plus. C’est moins cher parce qu’on en fabrique beaucoup, c’est léger, le Vé est marqué pour plus de facilité… C’est top.

Généralement on reste dans la même gamme pour faire son quiver. C’est très vrai pour les débutants qui vont trouver leurs marques sur une taille et les retrouver sur la taille au-dessus ou en dessous dans le même modèle.

Pour un Pro c’est différent car selon les conditions et ce qu’il veut faire, il va aller puiser dans chaque modèle les ressources dont il a besoin. Par exemple:

  • Dans 12nds asthmatiques, une SuperPower 6m² sera fabuleuse. Elle effacera tous les défauts du spot.
  • Mais dans 15nds parfaitement réguliers, il va surement préférer une Pulse 6m² qui sera plus rapide.
  • Et s’il veut bosser ses tricks il passera en Droïd 5m².
  • Et s’il y a des vagues il va adorer la Neutra 5m².

En réalité, on a souvent chacun notre propre style, nos goûts et notre sensibilité pour tel ou tel type de Wing et de programme associé. Et on fait un peu tout avec. Mais l’important c’est de pouvoir choisir ce qui répond le plus à ses critères.

Quelle technologie ?

Chez GONG nous ne faisons que des wings haut de gamme. Nos prix bas s’expliquent uniquement par notre choix de distribution exclusivement en direct.

Nos wings bénéficient de la meilleure construction, développée par GONG, actuellement la plus solide du marché avec ses doubles épaisseurs de segments de bord d’attaque et ses coutures renforcées. On est loin d’une technologie kite basique.

Nos wings sont construites pour durer et accepter les contraintes de ce nouveau sport. Nous utilisons les meilleurs matériaux disponibles tout en pratiquant des prix bas grâce à notre système de vente sans intermédiaire. Avec des matériaux basiques, elle serait 30% moins chère, mais moins durable et beaucoup moins performante.

Chez GONG nos wings sont les plus haut de gamme et si par malchance vous les cassiez, elles sont réparables de A à Z avec les composants que nous tenons en stock pour votre réparateur préféré.

Quel quiver de boards de wing ?

La Wing Plus matche parfaitement avec une HIPE, une Zuma, une Lance ou une Flint et notre foil Allvator Aluminium. C’est le combo magique pour les débuts et les sessions cools.

La SuperPower, la Pulse, la Droïd et la Neutra se marient à la perfection avec une Flint, une Mint, une Kube, une Lemon ou une Lethal et notre foil Allvator Monobloc carbone en 85cm ou 100cm et des ailes rapides. C’est le combo hautes performances.

Vous pourrez (devrez) ajouter à ce combo un SUP pour les jours sans vent, et surement une planche dédiée au surf. Mais si vous allez vers la wing, c’est que vous avez peut-être déjà ces jouets dans le garage 😉

Quel leash ?

Prenez un leash de Wing de 5’ à 6’ dans le vent léger et un 10’ dans le vent fort. De préférence un modèle dédié à la Wing et de type téléphone. Un leash court permet de reprendre la Wing rapidement. Un leash long protège la Wing des chutes de foil dans la toile en la laissant partir plus loin.

Vérifiez son état avant chaque session et changez-le tous les ans. C’est votre gilet de sauvetage.

Ne laissez pas votre wing battre dans le vent au bout du leash, il n’est pas incassable ! Idem dans les vagues, ne retenez pas votre wing par le leash, elle va exploser ou vous allez vous blesser.

Pour la planche, optez pour un leash un peu plus long que la planche. Soit en droit, soit en tire-bouchon, ceinture, genou, ou cheville… c’est au choix selon les préférences de chacun.

Harnais ou harnaisless ?

Rider sans harnais est sexy car on se sent libre et c’est la mode. On peut bouger dans tous les sens, c’est vraiment agréable.

Par contre, il faut peu toiler pour ne pas se faire allonger les bras. Cela signifie devoir pomper souvent pour décoller.

Toutes nos Wings ont des attaches pour lignes de harnais. Vous avez donc le choix.

Donc, si à l’inverse on aime rider toilé, l’usage d’un harnais est quasi obligatoire si vous ne voulez pas faire des sessions bridées à une heure. Dans ce cas, la pose de lignes de harnais est super simple, (cf nos tutos sur le forum). Nous vous conseillons l’usage d’un harnais le moins rigide et le moins enveloppant possible, avec un crochet type windsurf.

Des bouts de 24 à 28cm de distance entre la latte et le creux du V seront parfaits. A réaliser en cordage de petit diamètre et une fine gaine car les bouts de windsurf sont lourds et rigides, et donc dangereux dans les virements et autres tricks.

Alors à vous de voir si la sensation et l’esthétique prévalent sur les performances. Mais il est à parier que dans peu de temps les riders auront tous des harnais car l’évolution ira vers des Wings plus puissantes et plus de performances.

Wish ou poignées ?

Les deux sont très bien. Il faut bien comprendre qu’une wing ne se pilote pas en forçant sur les mains pour l’orienter. Il suffit de monter la main avant pour mettre la wing à plat et de monter la main arrière pour la mettre à la verticale. Nous appelons ça parapluie Vs paravent.

L’avantage du wish est sa rigidité. On peut déplacer les mains facilement mais à l’usage c’est parfois piégeux. Le gros plus est d’avoir de la fermeté. En revanche c’est plus lourd, moins facile à transporter et installer, et bien plus dangereux pour vous et votre planche.

Les avantages des poignées sont le poids, le rangement, la rapidité de mise en œuvre, la solidité et la sécurité de votre planche et vous-même. En revanche, elles sont sur un boudin gonflable qui sera forcément souple comparé à un wish, occasionnant des déformations de profil.

Combien de poignées ?

Le look minimaliste avec très peu de poignées est très sexy. C’est aussi moins cher à réaliser 😉

Chez GONG nous avions fait le choix en 2020 de faciliter la pratique avec :

  • Un nombre suffisant de poignées pour sortir la wing de l’eau, la retourner facilement, la prendre en main à faible puissance, puis mettre les mains sur les poignées de pleine puissance.
  • Des logos sur chaque poignée pour vous indiquer clairement à quoi elles vous servent.
  • Des poignées de transition, par exemple pour faire un duck c’est bien plus facile avec une poignée derrière votre main arrière, pour rider à une main il vous faut une poignée entre les deux de pleine puissance etc…

Ce choix nous a été reproché car il n’est pas le plus léger. Et la pratique a évolué depuis.

Nous avons donc réduit le nombre de poignées au minimum et gagné près d’un kilogramme par Wing en 2021.

Le choix est donc de quatre poignées idéalement placées :

  • Une de manipulation et surf sur le bord d’attaque.
  • Une poignée de main avant sur la latte.
  • Un espace pour mettre un bout de harnais entre les poignées AV et AR.
  • Une poignée de main arrière low power et de tricks sur la latte.
  • Une poignée de main arrière full power sur la latte.

Fenêtre ou canopy pleine ?

Les wings sans fenêtre sont moins chères, plus légères et plus faciles à ranger.

Les wings avec fenêtre sont plus safe, plus rigides et nerveuses.

Avec lattes ou sans ?

La particularité des wings gonflables est leur relative souplesse. Ce n’est pas forcément un inconvénient si le profil garde son shape.

Pour cela, l’usage des lattes est un atout indiscutable. Mais c’est plus cher et moins light.

Chez GONG, vous avez le choix de les utiliser ou non. Selon vos goûts. Et de prendre des Wing qui n’en sont pas équipées.

Comment faire sécher sa Wing ?

A moins de terminer votre session par un long bord au soleil et d’accoster sur un ponton, il est plutôt rare de sortir de l’eau avec une wing complètement sèche. 😉 Sachez qu’il n’y a pas besoin de faire sécher sa wing si elle est amenée à être utilisée régulièrement en eau salée, le sel protégeant les matériaux de la moisissure.

Si néanmoins pour des raisons de transport ou de stockage vous voulez les faire sécher, il faut absolument éviter de suspendre la wing dégonflée par la poignée du bord d’attaque. C’est pourtant bien pratique mais c’est le meilleur moyen d’obtenir une belle hernie sur la latte centrale à la jonction avec le bord d’attaque suite à l’affaissement de la vessie à l’intérieur. Les vessies sont mobiles dans les lattes et le bord d’attaque. Donc si vous la suspendez pour la sécher dégonflée, la vessie peut glisser, voir se froisser, dans le fourreau de latte.

Donc dans l’idéal, on fait sécher sa wing gonflée et à l’ombre, et au pire à plat ou au moins avec juste le boudin central gonflé.

Retrouvez tout notre How To : Faire sécher sa wing

Good to know :

Les wings sont des structures gonflables très légères. C’est la raison de leur efficacité. Vous devez donc en prendre le plus grand soin.

L’erreur classique est de percer la wing avec le foil. Vous n’y échapperez pas. Mais c’est très simple à réparer. Nos tissus limitent la déchirure et la contiennent au lieu de l’impact.

L’erreur plus grave est de faire accrocher la wing dans l’eau et de s’y cramponner en la pliant. L’écrasement va faire monter la pression et faire exploser la wing. Les réparations sont alors conséquentes. Idem si vous gonflez trop fort.

La pression de gonflage de votre wing influe sur sa puissance et sa tenue en plage haute. Si une pression importante met en danger votre wing, vous pouvez aussi tricher si le vent est très fort en la gonflant un peu moins pour la tenir plus facilement. Elle sera moins stable mais beaucoup moins puissante.

Notez que gonfler trop fort votre Wing donne une sensation de lourdeur et ne fait pas gagner de performances. C’est un mauvais réflexe.

Tout le monde veut une wing. Donc ne prenez pas une wing trop compliquée au début. Prenez une wing vraiment faite pour vos besoins de débutant et vous la revendrez sans souci dans quelques mois à un copain. Les prix bas que GONG propose vont doper vos progrès sans massacrer votre budget. Pensez-y.

Lien forum :

Tout savoir sur les Wings

Choisir sa wing