Où sont passés les SUPers ?

Tout ce qui ne rentre dans aucune des autres catégories / All that doesn't fit into any of the others.
Glasgo
Messages : 309
Inscription : jeu. sept. 20, 2012 9:35 am
Localisation : 76

Où sont passés les SUPers ?

Message par Glasgo » ven. sept. 04, 2020 1:54 pm

Je suis angoissé, j'ai l'impression que notre belle discipline disparait, qu'elle est en train de rejoindre les dauphins gonflables et autres licornes au rang des jouets de plage.
A la belle époque, nous remplissions les spots, craints par les surfeurs qui nous regardaient partir sous leur nez, verts de jalousie. Cet été, dans les landes, j'ai souvent été le seul super, en apercevant parfois un autre, au loin.
Où êtes vous passés ? que sommes nous devenus ?
On voit des supers se balader en gonflable, mais plus de surfer ni de racer. Comment cela se passe chez vous ? Comment évolue le marché du SUP ?

Avatar de l’utilisateur
hecub
Messages : 692
Inscription : lun. mai 05, 2014 3:13 pm
Localisation : Auray

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par hecub » ven. sept. 04, 2020 2:09 pm

Il me semble que L'ours avait posté que la vente de SUP est toujours en progression chez Gong.

Sur les spots chez nous je dirais que c'est plutôt stable mais je n'ai pas de stats pour confirmer cette impression.
Surf: Batmob 6'10" - Moblog 9'3" - Incredible 10
Sup: Moblog 135 - Mob 8'6" 135
Wing: Pulse 7 - 5, Rise XXL - Curve XL, Zuma 6'6 120

galtan
Messages : 47
Inscription : jeu. janv. 09, 2020 8:06 pm

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par galtan » ven. sept. 04, 2020 2:36 pm

J'en ai vu plein cet été dont certains qui ne laissaient rien aux autres. En IT 10, ça allait mais avec d'autres planches moins faciles, j'ai parfois sciemment taxés ces messieurs.
Il y en avait encore beaucoup ce matin à Ste Barbe (plusieurs GONG).
Hier, session SUP sur un spot de repli: moi avec mon ASYL 9'1 et un pote avec sa NFA 10'. Nous n'étions que deux.

Avatar de l’utilisateur
coolas
Messages : 12811
Inscription : lun. août 10, 2009 1:24 pm
Localisation : Ambassadeur Seignosse, 1m67, 100kg
Contact :

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par coolas » ven. sept. 04, 2020 3:10 pm

Je pense que les Landes, c'est spécial, les conditions sont assez exigeantes pour du SUP surf:
- il faut souvent passer une barre
- pas mal de mouvements d'eau complexifient l’équilibre
- les vagues sont souvent puissantes et rapides, avec une planche large et/ou volumineuse on est vite à la rue: mais plus la planche est petite, plus l'investissement technique devient important pour ne pas galérer.
- du coup c'est difficile de faire du surf, et seulement du SUP que quand quand les conditions s'y prêtent, car on a du mal a acquérir et maintenir la technique suffisante pour se faire plaisir: autant prendre un surf adapté (longboard, Simmons, Fish, ...) pour les jours SUPables. Ou ne faire que du SUP, pour parfaire au max la technique.
- si on ne peut pas aller à l'eau quand on veut, on peut se retrouver à devoir SUPer avec du monde. Et là, la "peer pressure" peut être usante. MicoSUP par exemple de ce forum sur Seignosse a je pense repassé au surf et abandonné le SUP à cause de ça. Avec un quiver diversifié (long, short, twin, ..,) il a pratiquement les avantages du SUP. Et aussi, c'est vent et clapot systématique l'après-midi, donc infernal en SUP.
- l'offre en planches de surf est énorme en quantité et qualité ici, neuf, custom ou occases, et donc c'est beaucoup moins cher en matos que le SUP.

Je dirais que il y a en gros deux fois moins de surf SUPeurs réguliers sur Seignosse maintenant que il y a 4 ans quand je m'y suis installé. La plupart de ceux qui avaient franchi le niveau technique pour sortir avec des planches de volume leur poids + 10% ou moins, même dans le clapot, ont continué, mais mon impression est que beaucoup d'autres se sont découragés.

Il y a je pense aussi une partie des SUPeurs locaux qui est passé au foil, SUP foil ou surf foil.
Dernière modification par coolas le ven. sept. 04, 2020 3:28 pm, modifié 6 fois.
2017: 6'10" One Pro 125l
2018: Karmen 8'4" 120l
2019: 7'3" Fatal 105l, Alley 7'8" 105l & 8'1" 120l
Foil: allvator rise L + curve XL Flint 5'10" 135l
Surf: 9'1" XTR proto cruiser

otaketsup
Messages : 1148
Inscription : mar. mai 20, 2014 8:32 am

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par otaketsup » ven. sept. 04, 2020 3:10 pm

j'en vois moins aussi, par contre tjrs autant de surfers
d'ailleurs je me remets un peu au surf, j'ai repris une acidolly 8 pour voir ce que ça donne :P
même si j'ai un fourgon, un surf prend moins de place, + léger

Fred06
Messages : 613
Inscription : jeu. août 19, 2010 10:39 am

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par Fred06 » ven. sept. 04, 2020 3:20 pm

On peut rarement faire des généralités de nos expériences personnelles. Mais voici quand même la mienne:

- SUPsurf dans les landes: j'étais seul, avec ma fille en passager, en gonflable et sans combi, donc le touriste par excellence. Bon accueil de la part des surfeurs, j'étais agréablement surpris. Le jour où j'y étais c'était des conditions carrément adaptées: à la fin de la session les autres ne prenaient rien. Effectivement équilibre plus compliqué qu'en méditerrannée, plus de mouvements d'eau, pas de contournement de barre possible. Tous les autres jours j'étais mieux en surf. Donc je comprends: avoir un SUP pour sauver 5% des sessions...
- mascaret: le SUP y est en grande majorité. Faut dire que ca reste le plus adapté (vagues molles, besoin de se déplacer en rivière...). il reste encore pas mal de longboards, par contre presque plus que des confirmés je dirais. Et y'a toujours un gars en bodyboard qui pense que ca pourra le faire!
- méditerrannée les jours de vague (chez moi): beaucoup de sessions avec 100% de SUPers sur les spots où le SUP est plus adaptés. En revanche je me suis trouvé seul en SUP sur un spot prisé par les kayakistes et sur un autre prisé par les longboarders. Donc je dirais que la ségrégation se fait par spots chez nous (assez logique les conditions étant moins changeantes sur un spot donné qu'en atlantique). Les surfoils ont fait leur apparition (plus que les SUPfoils je dirais).
- rivière / eau-vive: je suis toujours seul (ou avec des potes). Par contre plein de gens qui manifestent leur intérêt sur les réseaux sociaux, mais en moyenne seule une personne intéressée sur 10 essaye et un quart ne continue pas.
- lacs / mer calme: là c'est la plague ;-) 90% de gonflables (je précise: je possède aussi un gonflable). Plus personne ne sursaute lorsqu'on dégonfle un SUP. C'est le nouveau pédalo. La majorité semblent être à leur première ou deuxième session, beaucoup à 2 sur un SUP trop petit.

Voilà, le tableau ne ravira pas les "soul surfers" puristes, mais la réalité du SUP aujourd'hui c'est un débutant sur un gonflable à 299.99eur sur un lac. On verra si ça met plus de gens à l'eau (le pratiquant accroche et veut sortir de sa zone de confort, en allant cherches des vagues, des rapides ou de la longue distance) ou si ça va juste générer une montagne de déchets de PVC (le pratiquant trouve ça chiant de faire des ronds à 2 à l'heure sur un lac et met le matos au rebut).

Et si on s'intéresse au SUPsurf uniquement, pour moi c'est simple: ça a pris là où ça a un avantage par rapport au longboard/surf

Avatar de l’utilisateur
airlap
Messages : 198
Inscription : mer. juil. 30, 2014 5:33 am

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par airlap » ven. sept. 04, 2020 7:18 pm

Top sujet, j’ai eu la même impression.

D’ailleurs j’ai deux SUP en vente dont une Mob qui a vécu et une Karmen neuve et je n’ai quasi aucun appel si ce n’est des des débutants alors que ce ne sont pas des planches pour débutants, donc des personnes pas du tout « aware ».
Alors qu’il n’y a pas si longtemps c’était facile de vendre ses planches.

Concernant les spots, cet été j’ai clairement vu moins de SUPer, c’est factuel, j’ai même été seul en sup plusieurs fois.
et moi même j’ai beaucoup surfé allongé. Ma raison à moi est double, 1- des amis surfeurs et pas SUPer donc c’est plutôt conjoncturel 2- j’ai progressé en surf sur la vague grâce à ma progression en sup et donc je prends davantage de plaisir à surfer sur des spots (sur)peuplés où il est moins dangereux de surfer allongés au milieu des surfeurs que manœuvrer en SUP au milieu des surfeurs. Peut être donc un peu d’effet « summer ».

Bises
pour la liberté d'expression, sur les vagues comme dans la vie

Avatar de l’utilisateur
Laminak
Messages : 72
Inscription : sam. avr. 14, 2018 7:26 pm
Localisation : Côte Basque

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par Laminak » ven. sept. 04, 2020 8:22 pm

Bonsoir,
Je m' incruste dans la discussion,
Pour mon expérience, je trouve que sur la côte basque les Sup augmentent doucement, par rapport à mes débuts il y a 4/5 ans.
La où il n'y en a pas bcp voir du tout c'est le pays basque espagnol, Trip d'une semaine en début juillet on était 2 à l'eau sur des plages réputés.
Sur le pays basque français, il faut clairement évité Hendaye à la belle saison car il y en a bcp de tout type adaptés ou pas à l'endroit.
Sur les plages angloyes le pb c'est que quelque soit la période si les conditions sont bonnes pour le Sup elles le sont aussi pour d'autres moyens de glisse donc c'est la Chine à l'eau.
Depuis que je vais dans le sud landes je croise souvent les mêmes personnes, souvent du Gong, je ne saurai dire si c'est plus ou moins qu'avant.
Je préfère faire un peu de route et aller dans le 40 plutôt que dans le 64 car moins de monde. Plus de place et vagues plus sélectives.
Ce qui ne change pas c'est l'ambiance à l'eau et la cohabitation avec les surfeurs.
Quand les conditions sont bonnes, systématiquement ils se mettent devant, te colle au c.l etc...Il faut donner de la voix régulièrement.
Oui on démarre avant eux , mais souvent la vague est exploité à fond et le temps de revenir au pic il y a eu des vagues pour tout le monde.
Perso c'est ce qui me gâche un peu mes sessions, le comportement de qqs.
Par contre c'est les foils qui apparaissent de plus en plus , au milieu des surfeurs ......
Sur certains spots j'essaie même plus d'y aller sauf en plein hiver St Barbe , Parlementia, Guetary . Le froid réduit un peu le monde.
Gonflables Sroka 1 10' 205l.
Mob 8'6 155l. :mrgreen:
Karmen 8'9 140l Fsp2. :D

Avatar de l’utilisateur
Laminak
Messages : 72
Inscription : sam. avr. 14, 2018 7:26 pm
Localisation : Côte Basque

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par Laminak » ven. sept. 04, 2020 8:30 pm

Effectivement pour les gonflables là ça a augmenté. Je pense que c'est pour l'été le reste de l'année ils seront ranges.
Gonflables Sroka 1 10' 205l.
Mob 8'6 155l. :mrgreen:
Karmen 8'9 140l Fsp2. :D

Avatar de l’utilisateur
Ours
Site Admin
Messages : 19249
Inscription : mar. juin 12, 2007 11:50 am
Localisation : La Baule / France
Contact :

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par Ours » lun. sept. 07, 2020 9:07 am

Hello,

si je prends la plage devant chez moi, un jour avec des vagues sympas, on est passés de 50 SUPers à 2 en quelques années !!!

Je l'ai toujours dit : il faut être fou pour aller se mettre debout alors qu'on peut le faire allongé...
Le SUP est clairement un défi technique dans les vagues, et c'est ce qu'on aime !

On voit en revanche une foule constante de SUP sur le plat, en balade, en mode jeu de plage, et c'est super.

A mon sens, plusieurs choses sont à noter :

1/ C'est un sport technique dans les vagues : dans une taille de genoux, c'est hyper simple et vraiment rentable, mais passé une taille de hanches, ce sport devient vraiment plus compliqué pour passer la barre. Le clapot est pénible et ça devient physique dans le vent. C'est évidemment un frein pour beaucoup.

2/ Le SUP a fait évoluer le surf. Qui parlait de volume en surf avant le SUP ? Qui trouvait normal de surfer une planche de 45L en surf avant le SUP ?
Oui, il faut clairement dire que sur les spots peu puissants et auprès des gens de niveau moyen à faible, le SUP a apporté au surf une nécessité de changement. Il a permis au surf de regarder les choses en face. Face à un SUP, il était trop compliqué de prendre des vagues. Du coup on a repensé les shapes surf et la notion de plaisir. On est passé de l'excellence à la rentabilité du support : de 25L à 35L++.

3/ Le public a progressé. J'ai toujours dit que ce qui me rendait fier de mon job c'est quand quelqu'un débute en SUP sur le flat et que 5 ans après il se met au surf avec succès. L'important ce n'est pas de faire du SUP ou du surf. L'important c'est de faire ce qui marche le jour J pour vous donner du plaisir.
Dans l'euphorie des débuts du SUP, il était normal de vouloir ne faire que ça. Mais les années passant, on voit bien que certaines conditions sont plus propices au surf. De la même manière on voit que la balade sur un lac en surf, c'est pas fou :lol: Et bien tant mieux, que chacun prenne les outils les plus adaptés pour son plaisir du jour.

4/ Les minorités visibles sont souvent les cibles faciles des haineux. Quand on ne prend pas autant de vague qu'on voudrait en surf, c'est facile d'accuser le SUP d'à coté. Il est là debout, parfaitement agaçant, donc coupable. Il me semble que ce rejet du SUP montre que nuire finit toujours par marcher, car cela dégoute les gens. C'est du soft localisme, contrairement au hard qui met des gifles. Mais il nuit tout autant à l'envie des gens, et c'est bien là leur but.
A l'inverse, il faut dire que certains SUPers sont horripilants, mais le seraient ils moins en surf ? Ca m'étonnerait car ils doivent aussi l'être en kite et en voiture :roll: :lol:
Toujours est il que le plaisir simple d'aller surfer un SUP est entaché par ce fond de haine/rejet permanent, qui implique de se justifier...

5/ Le niveau de performance en SUP est critiquable. Pourrait on dire que les instances surf qui sont responsables du SUP ont poussé des formes de pratique du SUP qui finissent par le décrédibiliser ? J'ai toujours dit que si on SUPait des planches qui nous mettent au pic au milieu des surfeurs, on allait droit aux soucis. Et que fait on en compétition ? du shortSUP... Bingo...
Pourquoi n'ont ils pas poussé un secteur dans lequel le SUP est plus performant que le surf : les noseriders !
C'est le seul format ou un SUP peut briller. S'aider d'une pagaie avec élégance permet de tenir plus longtemps au nose, d'exploiter des petites vagues etc... Mais non, il fallait des rollers et des barrels :roll: :roll: :roll: :roll: :roll: Du coup faut pas venir s'étonner que l'image du SUP soit celle du cousin bizarre du surf.
J'ai clairement ma part de responsabilité dans le shortSUP car j'en ai été l'initiateur. C'était pour moi un objet qui permettait de s'éclater dans des petites vagues, avec un rendement hallucinant, permettant d'exploiter de nouveaux spots ou des conditions délaissées à l'époque (ce qui n'est plus le cas).

6/ L'image renvoyée par une infinité de planches gonflables est elle compatible avec l'image instagramée du beau surfeur mystérieux ? Manifestement, beaucoup de gens préfèrent acheter une vulgaire planche de surf en mousse pour devenir surfeur, plutôt que de ramer debout. C'est leur droit absolu et on les comprend. Alors sommes nous responsables du changement d'image du SUP, engin noble de 2010 sans les belles vagues du large ou en noseride, de 10' minimum avec toute l'élégance associée. OUI, clairement nous avons poussé une vision de masse du SUP au travers du gonflable.
Et tant mieux car personne n'a jamais dit que le SUP devait resté figé en 2010. Personne n'empêche qui que ce soit de SUPer comme en 2010.
Le SUP a muté dans le monde du loisir le jour où il a accepté la poignée, tout en s'éloignant des sports extrêmes.
Dans le monde des action sports, c'est le sport aquatique le plus fun et le plus apprécié. Et bien tant mieux. Moi je suis super heureux de voir des gens heureux. 80% d'entre eux n'en feront par une raison de vivre, ok. Et alors ? Les gens qui se font plaisir en SUP ne font de mal à personne et ils s'éclatent. Et j'en suis !!!

7/ Le budget disponible pour le SUP glisse doucement vers la wing. Rares sont les gens qui peuvent se payer les deux car nos sports coutent cher.

8/ Si vous pratiquez d'autres sports, vous avez votre dose de plaisir. De la même manière que votre budget, votre temps n'est pas infini. Vous devez le partager entre toutes vos passions dans le peu de disponibilités que votre vie vous accorde. Alors on arbitre et souvent un sport qu'on fait depuis 10 ans s'eclipse derrière la nouvelle folie. Et au delà de votre temps, votre énergie doit se reconstituer, car tout le monde n'a pas 15 ans ;-)

Pour GONG, le constat en nombre de pratiquants est difficile à établir. On a encore vendu 30% de plus l'an passé, en gonflable ET en rigide. Il est évident que c'est la prise de parts de marché et que cela ne durera pas, pour les raisons citées au dessus. Mais ce n'est pas un souci car quel que soit le support les gens auront toujours envie d'évasion et d'eau.

Pour conclure, en tant que pionnier du SUP en Europe, je crois qu'on doit avant tout raisonner en terme de plaisir.
De ce fait, quel support va me donner le plus de plaisir samedi prochain ? Un SUP, un kite, une board de surf, un foil, une wing ???
On doit raisonner en quiver, en tolérance, en ouverture d'esprit, en partage dans les règles. Et là le SUP a une place immense.

Merci.
Instru-mentaliste chez GONG

Fred06
Messages : 613
Inscription : jeu. août 19, 2010 10:39 am

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par Fred06 » lun. sept. 14, 2020 10:00 am

Petite question pour les landais ou tous ceux qui pratiquent sur des plages immenses avec peu de points d'accès:
Est-ce courant de se déplacer de plus d'un km pour aller chercher de meilleurs conditions? Le cas échéant est-ce plus rentable de marcher sur le bord ou à la pagaie? Je pense notamment à la marrée haute où les vagues déferlantes sont plus rares et la marche doit se faire dans le sable sec.
Pour ce cas de figure le SUP apporte un réel plus. D'ailleurs chez nous il y a un spot avec des vagues à 2km du bord, y aller en surf c'est une gageure, en longsup ca se fait en 10min et en shortsup en 15min.

Avatar de l’utilisateur
coolas
Messages : 12811
Inscription : lun. août 10, 2009 1:24 pm
Localisation : Ambassadeur Seignosse, 1m67, 100kg
Contact :

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par coolas » lun. sept. 14, 2020 10:15 am

Oui, moi je me déplace souvent pour chercher des conditions.

Je pense que le petit trot (jogging) est le plus rentable, mais j'ai du arrêter à cause d'une mini-élongation au mollet qui récidive si je cours.

Marche ou rame (debout ou allongée) me semblent équivalents. L'avantage de la rame est de faire un bon échauffement + entraînement.

En général, comme je me mets le premier à l'eau, je profite des premières minutes seul sur les bons spots populaires du moment, puis quand vient le monde je me décale à la rame, la flemme d'aller au bord marcher.

Ici les gens utilisent de plus en plus des fat bikes électriques pour tracer loin du monde. Il y a la fabrique locale à 500m de chez moi d'ailleurs (https://www.maabikes.com/), si mon quiver se réduit et que j'ai du coup la place dans le camion, je craquerai peut être aussi un jour.
2017: 6'10" One Pro 125l
2018: Karmen 8'4" 120l
2019: 7'3" Fatal 105l, Alley 7'8" 105l & 8'1" 120l
Foil: allvator rise L + curve XL Flint 5'10" 135l
Surf: 9'1" XTR proto cruiser

JY29SUD
Messages : 326
Inscription : ven. avr. 16, 2010 6:52 pm
Localisation : 29

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par JY29SUD » lun. sept. 14, 2020 3:02 pm

Hello,
pour paraphraser l'ours , si je prends la plage devant chez moi, dans le Finistère ....
Hier matin + ou - 70 personnes à l'eau 80 cm à 1m glassy avec une période de 15 s, on comptait environ 8 à 10 sup, dont 2 shortsup.
Je n'ai pas l'impression que la population des supers est régressée. les supers que je connais ont plusieurs supports. le plus souvent un surf.
Ce qui est évident c'est qu'il y a de plus en plus de surfeur à l'eau, il y a un rajeunissement de la population des surfeurs. Les écoles font le plein et pas seulement l'été.
De façon plus générale : peu ou pas de foil, quelques wings, beaucoup de kite.
Zéro 9 pro : collector, the board, s'il n'en fallait qu'une c'est celle la
Mob sp 7.6 2taste
Matata 5.10 et Ten Bues 9.2
Couine marie 9
Pagaies : pro et Curl
twenty nine ambassador : Home spot: Pors ar vag et Pentrez

Avatar de l’utilisateur
hecub
Messages : 692
Inscription : lun. mai 05, 2014 3:13 pm
Localisation : Auray

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par hecub » lun. sept. 14, 2020 3:24 pm

Les surfoil commencent à être plus courrants par chez nous, dimanche matin il y en avait au moins 4 en même temps sur le spot (dont 2 allongés sur leur sup de wing)
Surf: Batmob 6'10" - Moblog 9'3" - Incredible 10
Sup: Moblog 135 - Mob 8'6" 135
Wing: Pulse 7 - 5, Rise XXL - Curve XL, Zuma 6'6 120

Avatar de l’utilisateur
matt5neufSUP
Messages : 215
Inscription : jeu. oct. 13, 2016 9:51 pm
Localisation : Peyrehorade 40

Re: Où sont passés les SUPers ?

Message par matt5neufSUP » mar. sept. 15, 2020 9:12 pm

Fred06 a écrit :
lun. sept. 14, 2020 10:00 am
Petite question pour les landais ou tous ceux qui pratiquent sur des plages immenses avec peu de points d'accès:
Est-ce courant de se déplacer de plus d'un km pour aller chercher de meilleurs conditions?
:D :D :D
Ah ouais! Et pas qu’un peu! Cet été j’ai régulièrement fait mes 70 bornes à travers la forêt Landaise pour trouver des conditions... disons plus dégagées pour le SUP. Mais quand on aime on ne compte pas! :D
Ce samedi sur un spot landais peu fréquenté quand même environ 50 surfeurs et 3 SUPs répartis sur 3 pics. Avec un pic principal regroupant la majorité des gars.
On ne peut pas dire que les SUPs se gênaient les uns les autres.
Houle pas alignée, séries très aléatoires avec des barres fermant sec et fort à marée basse sur le pic « B » que j’avais choisi. Il fallait bien sélectionner ses vagues: grosse galère pour les surfeurs qui avaient du mal à être placés et a identifier les bonnes. Beaucoup de tout droits et de take-off douteux pour eux.
En NFA, c’était presque une ballade de santé pour moi... Et une fois de plus je me suis dit que je ne voyais pas bien ce qui pourrait me faire renoncer un jour à un support comme le SUP si complet et si hautement satisfaisant!
Alley 7'6 FSP PRO
NFA 9'0 XS FSP PRO
Karmen 7’3 PRO
Moodrive surf 9’0 EPS

Répondre

Revenir à « Libre tribune / Off topic »