Foils de Wing

Notre gamme de foils couvre toutes vos envies, des débutants aux pros !

Retrouvez ci-dessous tous nos foils pour la wing, suivis de nos conseils pour vous équiper.

Afficher tous les 3 résultats

Pour qui ?

Pour quoi ? 

  • Le GONG WING FOIL ALLVATOR RISE est idéal pour apprendre à voler en wing foil et progresser en douceur avec ses deux longueurs de mats. Il va voler avec une grande stabilité, y compris à basse vitesse. Un foil hyper sécurisant en vol, mais aussi en manipulation, pour que vos débuts soient vraiment simples.
  • Le GONG WING FOIL ALLVATOR V2 X-OVER est le plus doux des foils tout en offrant une grande maniabilité. C’est d’autant plus vrai à basse vitesse, dans le vent faible ou dans des vagues molles où il va vraiment performer. Joueur, facile, relativement rapide, il a toutes les qualités pour quelqu’un qui ne recherche pas la radicalité.
  • Le GONG WING FOIL ALLVATOR V2 CURVE  est le foil magique pour les foileurs qui cherchent le maximum de performances dans les courbes. On aime tous la sensation unique de vitesse et de glisse pure que procure le foil en wing, mais imaginez qu’il soit capable de tourner sur place à très basse vitesse, de snaper sans décrocher et de carver sainement à haute vitesse : le Foil Curve est un monstre des courbes.

Quelles tailles d’ailes de foil ?

Les débutants auront la progression la plus rapide avec une aile avant XL (quel que soit leur gabarit entre 50kg et 100kg) et un Stab Rise 45cm.

Si vous êtes timide, débutez en Front Wing XL Rise.

Si vous êtes doué, débutez en Front Wing XL X-OVER.

Pour les débutants

Dans la gamme Rise et X-OVER : des ailes hyper faciles et efficaces à basse vitesse

  • L pour les petits gabarits et les vents forts.
  • XL pour tous et toutes forces de vent.
  • XXL pour les très costauds et les vents instables inférieurs à 15 nœuds.

Pour les expérimentés

Dans la gamme Curve : des ailes hyper maniables, rapides et efficaces aussi à basse vitesse

  • M-T pour les moins de 70kg ou très bon niveau et vent soutenu.
  • L pour les moins de 75kg ou bon niveau et vent établi.
  • L-T pour les moins de 90kg ou bon niveau et vent établi.
  • XL pour les 75kg et plus, ou débutants légers.
  • XL-T forget ou vent light et irrégulier.

La taille de l’aile avant conditionne le rapport vitesse/portance. Plus l’aile est petite, plus vous irez vite mais serez mal à l’aise à basse vitesse.

Les stabs ont un rôle majeur. Ils déterminent la stabilité du foil et aident à sa portance, mais au détriment de la vitesse max du foil.

Quel mât de foil ? 

Mis à part lors de la mise à l’eau et vos premiers vols hasardeux, vous aurez tout à gagner avec un mât long (plus de 80cm).

Plus de longueur = plus de marge = plus facile = plus performant

Contrairement au kite foil, en wing on oppose peu à l’aile car elle tire moins fort. Donc on met relativement peu d’angle au vent au mât. Du coup maitriser un grand mât en wing ne pose pas de souci.

Et comme les planches utilisées sont beaucoup plus grosses qu’en kite, l’inertie est plus importante. Du coup votre foil est moins foufou. Tout est plus calme. Alors n’ayez pas peur d’un mât long qui va vous faciliter la vie.

Dans le clapot, dans les transitions, dans les molles, un grand mât sera dix fois plus agréable.

Bien entendu le must est le Monobloc carbone en 85cm ou 100cm. Absolument magique. Mais l’Alu 80cm et le 90cm sont tops aussi.

  • Pour les débutants : Alu 65cm au début puis 80cm.
  • Pour les expérimentés : Alu 80cm ou 90cm, et Monobloc 85cm ou 100cm en carbone dès que possible.
  • Pour les Pros : Monobloc carbone 85cm pour le freestyle et le surf ; et 100cm pour tracer et en DW par exemple.

Quelle technologie ?

Vous avez deux grands choix :

1/ Les foils en aluminium

On qualifie de foil aluminium ceux qui ont la structure en aluminium : platine, mat, fuselage. Mais les ailes sont généralement en fibre de verre, ou en verre plus carbone.

C’est simple, rapide à produire, et pas cher. Idéal pour débuter, mais limité en dynamisme et donc en performances. Le plus gros inconvénient est la corrosion qui impose de bien l’entretenir. Les multiples pièces ont forcément du jeu.

2/ Les foils en carbone

Toutes les pièces sont en carbone, ce qui ne veut pas dire qu’elles sont à 100% en carbone. Les contraintes mécaniques et techniques demandent souvent l’ajout de mousse, de Kevlar, de verre, dans des zones clef pour mixer les qualités et ne pas avoir de faiblesse.

L’immense avantage du carbone est sa dynamique. Il n’est pas forcément plus rigide que l’alu contrairement à ce que beaucoup pensent car un foil alu est par nature assez épais. Mais il va revenir à sa forme initiale deux fois plus vite que l’alu.

Les sensations sont maximums et le pilotage est précis et léger à la fois.

Solidité des mâts alu ou carbon

  • L’alu peut plier mais rarement casser. Le carbone reviendra en place sauf si vous dépassez le point critique qui le fera casser comme du verre…
  • L’alu peut se détordre, se souder, mais les réparations sont difficiles. Alors que réparer du carbone est très simple.

Chez GONG 

  • Nous ne faisons que des foils haut de gamme. Qu’ils soient en alu ou en carbone, ce sont des foils soignés et bien pensés. Nos prix bas s’expliquent uniquement par notre choix de distribution exclusivement en direct. Vous ne trouverez pas chez GONG de copies asiatiques de foils connus. Nous sommes shapeurs, designers, ingénieurs et metteurs au point de nos profils, de nos architectures, de nos technologies, et de nos process de production, et toutes les compétences donnant vie à un produit GONG sont en interne.

Vous avez le choix entre :

Que vous pourrez encore compléter par :

Quel quiver de foils de wing ? 

Pas besoin de beaucoup de foils en wing, car bien souvent vous ferez tout avec un seul ensemble après avoir atteint un certain niveau.

Mais le développement de tendances race, surf, freestyle etc… va forcément vous inciter à passer d’un foil à tout faire à un foil pour faire tel ou tel programme.

L’immense avantage de la gamme GONG est que tout est compatible. Vous pouvez commencer avec un foil économique et rentrer dans la pratique crescendo pour finir totalement déraisonnable avec un quiver d’ailes dingo 😉

A ce jour le quiver de foils de wing le plus courant est d’avoir une aile avant de light wind bien porteuse et une de vent fort qui sera plus rapide. On peut aussi beaucoup jouer sur les stabs car ils conditionnent sensiblement la vitesse et la vivacité de votre ensemble.

Vous pouvez bien entendu compléter votre quiver de foil de wing avec une palette pour le stand up paddle et le surf pour les jours sans vent, histoire de ne jamais rester sec.

Positionnement du foil ?

Pour les foils GONG, placez la platine au tiers arrière des rails US.

Plus vous l’avancez plus il cabre la planche. Plus vous le reculez, plus le nez de la planche plonge.

Veillez à ne pas trop l’avancer. On a souvent tendance à ne pas laisser le pied arrière travailler, notamment quand on vient du kite foil. Or reculer un peu le foil force à mettre plus de poids dans le pied arrière et donne une attitude plus harmonieuse et réduit les efforts.

Good to know :

En général on conseille le même montage qu’en surf foil mais avec un mat plus long. Celui-ci va vous donner de la marge et faciliter toutes vos évolutions. On conseille de faire les cinq premières sessions de wing en mat court de 65cm, puis de passer en 90cm ou plus dès la sixième session, généralement celle où vous volez correctement.

95% des wingers utilisent un mat long, une Front Wing X-Over XL et un Stab Rise 45cm.

Lien forum :

Tout savoir sur les foils de Wing

Choisir son foil de Wing