Ailes/ Mâts/ Fuselages

Pages :

Affichage de 1–13 sur 35 résultats

Pages :

Comprendre les tailles de front wing

« J’ai conçu les ailes de foils avec une dénomination en S M L XL etc… pour que tout le monde s’y retrouve aisément.

Il faut bien comprendre que lorsque vous avez une Curve L et que vous progressez, vous voulez une Fluid par exemple, et bien c’est à nouveau la L qu’il vous faut.
En effet, ce que l’on juge c’est votre changement de programme : vous passez d’une aile polyvalente facile et très surfeuse, à une aile plus rapide et très maniable. Mais votre poids reste le même, votre spot aussi, et la plage de vent dans laquelle vous l’utilisez aussi.

La taille qui vous convient dans un modèle est donc la taille qui vous convient dans tous les modèles GONG.

Ceci étant dit, vous avez probablement aussi envie d’une aile de vent faible ou de vent fort. La variation de puissance disponible va demander d’ajuster la taille de l’aile de votre foil. (Ca n’est pas une obligation d’ailleurs.) Dans ce cas, vous voulez une autre taille, M ou XL par exemple.

Mais retenez que j’ai taré toutes les ailes sur une seule grille d’équivalences. Une L est une L.

Vous allez me dire oui mais la L Fluid est bien plus petite que la L X-Over !!!
C’est vrai et c’est justement ça mon job : estimer exactement votre progression quand vous déciderez de passer de l’une à l’autre et tarer les tailles pour que vous vous sentiez comme dans des pantoufles avec votre aile d’un nouveau programme. Vous passez de débutant sportif à carver radical, il est logique que la surface nécessaire à vos exploits chute considérablement. Et c’est moi qui fait le calcul pour ajuster les gammes. » L’Ours.

Quels stabs de foil ?

Les stabs ont un rôle majeur. Ils déterminent la stabilité du foil et aident à sa portance, mais au détriment de la vitesse max du foil.

Ainsi les stabs épais sont moins rapides que les stabs fins, mais sont beaucoup plus porteurs, et donc efficaces à basse vitesse. Les stabs rectangulaires sont plus stables que les stabs aux pointes fines.

Quel mât de foil ?

Mis à part lors de la mise à l’eau et vos premiers vols hasardeux, vous aurez tout à gagner avec un mât long.

Plus de longueur = plus de marge = plus facile = plus performant

Contrairement au kite foil, en wing on oppose peu à l’aile car elle tire moins fort. Donc on met relativement peu d’angle au vent au mât. Du coup maitriser un grand mât en wing ne pose pas de souci.

Et comme les planches utilisées sont beaucoup plus grosses qu’en kite, l’inertie est plus importante. Du coup votre foil est moins foufou. Tout est plus calme. Alors n’ayez pas peur d’un mât long.

Dans le clapot, dans les transitions, dans les molles, un grand mât sera dix fois plus agréable. Partez sur un mât de 85cm environ, qu’il soit en Alu ou en Carbone. C’est la taille clef. Plus court c’est la galère.

Bien entendu en freeride et en race, le must est le Monobloc carbone 100cm. Absolument magique. Mais l’Alu 95cm est génial aussi.

  • Pour les débutants : Alu 65cm au début puis 85cm environ.
  • Pour les expérimentés : Alu 85cm (ou 90cm en freeride), Monobloc carbone 85cm en freestyle et vagues, et 100cm en race, dès que possible.
  • Pour les Pros : Monobloc carbone 85cm pour le freestyle et le surf ; et 100cm pour tracer en race.

Quelle technologie ?

Vous avez deux grands choix :

1/ Les foils en aluminium

On qualifie de foil aluminium ceux qui ont la structure en aluminium : platine, mat, fuselage. Mais les ailes sont généralement en fibre de verre, ou en verre plus carbone.

C’est simple, rapide à produire, et pas cher. Idéal pour débuter, mais limité en dynamisme et donc en performances. Le plus gros inconvénient est la corrosion qui impose de bien l’entretenir. Les multiples pièces ont forcément du jeu.

2/ Les foils en carbone

Toutes les pièces sont en carbone, ce qui ne veut pas dire qu’elles sont à 100% en carbone. Les contraintes mécaniques et techniques demandent souvent l’ajout de mousse, de Kevlar, de verre, dans des zones clef pour mixer les qualités et ne pas avoir de faiblesse.

L’immense avantage du carbone est sa dynamique. Il n’est pas forcément plus rigide que l’alu contrairement à ce que beaucoup pensent car un foil alu est par nature assez épais. Mais il va revenir à sa forme initiale deux fois plus vite que l’alu.

Les sensations sont maximums et le pilotage est précis et léger à la fois.

Solidité des mâts alu ou carbon

  • L’alu peut plier mais rarement casser. Le carbone reviendra en place sauf si vous dépassez le point critique qui le fera casser comme du verre…
  • L’alu peut se détordre, se souder, mais les réparations sont difficiles. Alors que réparer du carbone est très simple.

Chez GONG 

  • Nous ne faisons que des foils haut de gamme. Qu’ils soient en alu ou en carbone, ce sont des foils soignés et bien pensés. Nos prix bas s’expliquent uniquement par notre choix de distribution exclusivement en direct. Vous ne trouverez pas chez GONG de copies asiatiques de foils connus. Nous sommes shapeurs, designers, ingénieurs et metteurs au point de nos profils, de nos architectures, de nos technologies, et de nos process de production, et toutes les compétences donnant vie à un produit GONG sont en interne.