Packs avancés de Surf Foil

Retrouvez ci-dessous notre sélection de tous nos packs pour le surf foil à un niveau avancé, suivis de nos conseils pour vous équiper et vous accompagner lors de vos sessions!

2 résultats affichés

Généralités

On ne présente plus le foil qui équipe maintenant tout ce qui se déplace sur l’eau ou presque. Des bateaux du Vendée Globe, en passant par le kite, le SUP, et bien sûr le surf.

Le surf foil est un sport fabuleux et un complément du surf qui devient vite indispensable pour multiplier le nombre de sessions. C’est un support accessible à condition de faire le bon choix au départ. Voici nos conseils pour bien choisir votre matériel.

Comment choisir son pack

Quelle planche ?

La planche est un élément clef en surf foil. D’abord pour ramer efficacement et se lever sans trembler, parce qu’un take off raté peut vite tourner à la sanction. Ensuite pour remonter au pic sans perdre les épaules. Enfin parce qu’une bonne planche de foil conditionne votre équilibre et vos sensations en l’air. Votre choix sera largement guidé par ce que vous avez déjà l’habitude de surfer tous les jours. Mais pensez que cette planche est destinée à vous aider à décoller sur des vagues de 30 à 50 cm dans un premier temps, des vagues avec peu d’énergie, donc une planche avec un minimum de longueur et du volume pour ramer et partir le plus facilement possible. Si vous êtes déjà bon surfer, et que votre planche de tous les jours est un shortboard dont le volume se situe autour de 30 L, vous pouvez vous orienter vers un modèle de 5’ environ, mais avec plus de volume (au moins 10 à 15 litres de plus) que votre planche de tous les jours.

Si vous n’êtes pas un expert des petites planches, préférez du confort, dans tous les cas un « excès » de volume ne sera jamais handicapant dans ce type de conditions et pour vos premiers vols.
Vous aurez envie de changer pour progresser davantage, pour appuyer vos virages ou pomper plus efficacement. Mais dans tous les cas, il se passera plusieurs dizaines de sessions avant de faire le tour du matériel de vos débuts. Et ce matériel est très recherché d’occasion : vous le vendrez facilement. Grâce à GONG et ses ventes sans marges distributeur et shop, vous ne perdrez quasiment rien sur la valeur de votre matériel. Alors ne prenez pas le risque de galérer en débutant avec du matériel trop compliqué. Il vous faut le matériel parfait pour votre niveau actuel. Si vous prenez du matériel trop compliqué, vous allez progresser moins vite et vous dégouter.

Donc même si vous avez un gabarit léger et que vous souhaitez avoir du confort, rien ne vous empêche de débuter sur une 5’8.

Quelle technologie ?

3 technos sont proposées parmi nos packs. Le gonflable est parfait pour réduire l’encombrement à son maximum : simple à stocker, à transporter, et gonflé en une minute. Ultra résistant et vraiment sécurisant en cas de chute. L’EPS est parfait pour sa légèreté et son prix abordable. La techno FSP2X est le mix parfait entre poids contenu et solidité.

Techno gonflable

Tous nos packs avec une planche gonflable : ici.

Techno FSP 2X

Tous nos packs avec une planche FSP 2X : ici.

Techno EPS

La nouvelle techno en vogue est l’EPS (polystyrène expansé). Connue et exploitée depuis des décennies dans d’autres sports, elle fait enfin sa place dans le monde du surf. Globalement c’est comme le PU en plus léger et plus vivant. On peut donc la renforcer plus qu’une PU à poids égal. Et c’est un vrai plus. La board est dynamique car la résine époxy est plus vive que le polyester. Plus light et plus solide, donc une super techno qui reste jolie avec ses effets de matière et le pain en transparence sous la fibre.
L’EPS monolithique est léger, dynamique avec beaucoup de réponse, et solide. En revanche, les réparations sont plus longues (24/48h) et le pain boit l’eau si la strate a pris un choc. Son prix est accessible.

L’EPS est la construction la plus légère. L’inertie est réduite à son maximum, pour optimiser le contrôle en vol. La version EPS n’est pas faite pour sauter, et donc ne possède pas d’insert de footstrap.

Quelle taille d’aile de foil ?

Sur le flat, on a tendance à penser que le plus grand est le plus efficace. Avec modération tout de même, mais oui c’est la règle.

Voici une vue du gabarit idéal pour chaque foil et chaque usage :

  • Le M fait 69cm d’envergure, 1100cm2, 2,2cm d’épaisseur pour un volume de 1,15L, pour de moins de 65kg dans des vagues normales et moins de 85kg dans de la taille.
  • Le M-T fait 73cm d’envergure, 1150cm2, 2,0cm d’épaisseur pour un volume de 1,14L, pour les moins de 70kg dans des vagues normales et moins de 95kg dans de la taille.
  • Le L fait 77cm d’envergure, 1350cm2, 2,4cm d’épaisseur pour un volume de 1,6L, pour les moins de 75kg dans des vagues normales et plus de 85kg dans de la taille.
  • Le L-T fait 85cm d’envergure, 1450cm2, 2,3cm d’épaisseur pour un volume de 1,66L, pour les moins de 85kg dans des vagues normales et plus de 90kg dans de la taille.
  • Le XLS fait 89cm d’envergure, 1500cm2, 2,5cm d’épaisseur pour un volume de 1,89L, pour de 75 à 90kg dans des vagues normales.
  • Le XL fait 92cm d’envergure, 1900cm2, 2,7cm d’épaisseur pour un volume de 2,55L, pour de 80 à 95kg dans des vagues normales.
  • Le XL-T fait 102cm d’envergure, 2100cm2, 2,7cm d’épaisseur pour un volume de 2,80L, pour plus de 90kg dans des vagues normales.

On utilisera un foil plus gros dans les plages basses, les conditions molles. Et à l’inverse un foil plus petit dans ceux recommandés pour les conditions musclées. Ce qu’il faut retenir c’est que le choix de votre foil est fonction de votre gabarit qui demande de la portance et de votre vitesse moyenne qui génère de la portance.

En pomping départ dock start ou beach start, nous recommandons les foils comme suit :

  • Le M, le M-T, le L : forget. Ça n’a pas d’intérêt.
  • Le L-T : moins de 55kg.
  • Le XLS : moins de 65kg.
  • Le XL : moins de 75kg.
  • Le XL-T : moins de 95kg.
  • Le XXL : au-dessus de 95kg.

Pour résumer

Débutant sans expérience : Le top pour débuter sans se ruiner.

-> Pack Surf Foil Lance FSP 2X X-Over ou Pack Surf Foil HIPE X-Over (pratique fréquente, d’une fois par semaine en moyenne) : Idéal pour débuter en toute simplicité. Une planche avec de la longueur pour avoir une rame rapide. Le volume au nose facilite le take-off, même dans les conditions les plus poussives. Le foil X-OVER est facile à prendre en mains, mais avec un profil plus fin, il garantira une plus grande marge de progression.

Pour les très bon niveau de surf :

-> Pack Surf Foil Matata EPS Curve: Définitivement le meilleur compromis entre performance et simplicité. Une board ultra compacte et légère pour faciliter le pumping et travailler ses carves. Elle accompagnera le rider tout au long de sa progression.

Expérimenté : Votre niveau vous permet de choisir votre matériel au détail afin d’optimiser votre quiver.

Quel mât de foil ? 

La taille du mât couramment utilisée en surf foil est de 65/70 cm, mais pour débuter en douceur sans se faire peur, vous pouvez faire vos premières sessions avec un mât plus court 45/55 cm. Vous vous familiariserez plus facilement avec les sensations de vol, et vous prendrez confiance plus rapidement avec un foil plus docile.

La principale contrainte en surf foil reste la profondeur d’eau. En effet, pour bien débuter en surf foil, il faut privilégier les petites vagues, d’une taille de genoux à peine à une taille de hanche.
Dans ce type de conditions, pour que les vagues déferlent, il n’y aura que très peu d’eau. Ainsi, pour bien débuter, nous allons privilégier un mât de 45/55cm. Il permettra de faire ses premiers vols tout droit sans heurter le fond en permanence. C’est aussi plus rassurant, car dès que le foil monte on perd vite ses repères, ne sachant plus précisément à quelle hauteur on se trouve. Un mât court va limiter cette sensation. C’est aussi plus rassurant en cas de chute, la planche ne se retournera pas complètement, on limite ainsi les risques de chute sur le foil.

Dès que les premiers vols sont maitrisés, on passe ensuite sur plus grand, C’est une étape relativement brève dans la progression, mais nécessaire pour bien progresser par la suite.
Une fois le take-off maîtrisé, un mât de 65cm sera à privilégier, pour pouvoir prendre de l’angle dans les turns, mais aussi avoir suffisamment de hauteur de débattement au pumping.

Positionnement du foil ?

Plus le foil est avancé, plus il sera porteur et puissant. Plus on le recule moins le décollage sera rapide.

Un foil avancé offre aussi plus de pivot alors qu’un foil reculé offre plus stabilité.

Ainsi, il faudra privilégier le contrôle pour les premières sessions, donc reculer le foil au maximum. Les décollages seront plus doux et progressifs.  Par la suite, chaque surfeur va régler son foil en fonction de ses sensations, de son stance, mais aussi des conditions et de l’aile utilisée.

Vous retrouverez sur toutes nos planches les indications graduées autour des rails US, c’est ainsi très simple de conserver le même réglage ou d’en changer. Donc n’hésitez pas à tester différents réglages.

Quel leash ?

Le leash est important pour votre propre sécurité et celle des autres. Un leash classique de surf droit d’une longueur égale à celle de votre planche ou un Leash Coiled 5’5 Cheville sont à privilégier. Ce dernier aura moins tendance à s’enrouler autour du foil, ou à se coincer dans le stab.

Et comme n’importe quel leash, il faut l’inspecter régulièrement, et le changer s’il montre le moindre signe d’usure.

Même si le foil s’est largement démocratisé, c’est un support qui peut encore faire peur aux autres pratiquants présents au line-up, donc inutile d’en rajouter en surfant sans leash 😉

Quelle housse ?

Pour la housse, on prend un poil plus grand que la board. D’abord pour y mettre la board, puis pour se laisser la place d’y ajouter des access, des protections, etc…

Day bag ou luxe bag ? Le nom est une réponse. La luxe est idéale en voyage mais prend pas mal de place au quotidien. La Day bag est géniale pour les sess de tous les jours.
Chez GONG les deux types sont très renforcés. A vous de trancher.

Quelles spare parts ?

Rien de plus énervant d’arriver sur le spot, de voir des conditions parfaites, et de s’apercevoir qu’il nous manque une ou plusieurs vis, ou qu’en étant trop pressé, on vient de foirer une tête de vis. Considérez que la visserie reste du consommable et qu’il faut la changer régulièrement, et idéalement en avoir d’avance.

Nous vous conseillons également de bien protéger votre foil Alu de la corrosion galvanique en utilisant du Tikal Tef-Gel. Vous éviterez ainsi la formation de boursouflures à la surface du métal et protège de manière fiable contre la corrosion par des courants galvaniques entre les différents types de métaux. Vous éviterez également de coincer vos vis, et vous aurez un bien meilleur couple de serrage.

Quel quiver ?

Quand on s’intéresse au surf foil, c’est qu’on est généralement plutôt ouvert d’esprit, en ayant testé de nombreux shapes dans l’idée de toujours mieux profiter des conditions du jour. Dans tous les cas, c’est le moment idéal pour s’intéresser à d’autres choses afin de passer encore plus de temps sur l’eau,

Les premiers à se mettre au surf foil, sont généralement des surfeurs, mais pas seulement. Il est intéressant de voir comment des surfeurs qui sont passés au surf foil, ont ensuite franchi le pas de la wing pour faire la même chose qu’en surf foil mais les jours ventés. Et découvrent ainsi le monde du vent.

Donc :

Un quiver de wing pour faire la même chose les jours ventés ?
Un SUP pour aller vous balader à la cool ou en famille ?
Et bien sûr d’autres ailes avant pour continuer à exploiter toutes les conditions possibles en surf foil. Notre catalogue de pièces détachées vous permettra de faire évoluer votre foil sans aucune limite.

Le temps que vous passerez sur l’eau sur un support enrichira votre pratique des autres supports. Rien ne remplace l’expérience, le temps en mer, la variété des conditions météo, le partage avec les éléments et les potes.