Mâts de SUP Foil

Notre gamme de mâts de foil couvre tous vos besoins, des débutants aux pros !
Retrouvez ci-dessous tous nos mâts pour le sup foil, suivis de nos conseils pour vous équiper.

8 résultats affichés

Quelle technologie ?

Avec GONG, en fonction de votre niveau, programme ou nécessité, vous avez le choix entre trois types de construction :

1/ Les mâts en aluminium :

Les mâts en aluminium sont composés de 3 parties. Une platine ou “top plate” pour connecter à la planche, le mât en lui même, et un mast connector pour l’ emboîtement et une tenue parfaite dans le fuselage.

Les avantages des mâts en aluminium sont clairs. Ils sont  simples, rapides à produire, et pas chers. Donc parfait pour débuter! Par contre, ils seront plus limités en dynamisme que les versions carbone et donc en performances.

Leur plus gros inconvénient est la corrosion qui impose un entretien parfait. Ils nécessitent un démontage et rinçage fréquent et l’utilisation obligatoire d’un isolant entre les vis inox et les inserts.

2/ Les mâts en carbone :

L’immense avantage du carbone est son dynamisme. Un mât de même taille (exemple V2 85 alu VS V2 85 carbon) n’est pas forcément plus rigide que l’alu contrairement à ce que beaucoup pensent. La version alu possédant un profil plus épais que le carbone.

Un mât carbone par contre, aura une bien meilleure glisse grâce à son épaisseur plus fine. De plus, les mâts étant moulés, ils nous donnent la possibilité d’y ajouter un profil ultra performant là où nous sommes plus limités avec de l’aluminium.

Autre avantage du carbone, est qu’après déformation, il va revenir à sa forme initiale deux fois plus vite qu’un mât en aluminium… On gagne en performance et en ressenti.

Les sensations sont maximums et le pilotage léger et précis à la fois.

3/ Les mâts en carbone HM (Haut Module) :

Le carbone Haut Module TORAY M40J mis en œuvre sur nos nouveaux mâts HM offre une rigidité incroyable. C’est un carbone haut de gamme qui délivre des propriétés mécaniques élevées tout en restant résistant. Un carbone prisé en aéronautique ainsi que pour le matériel sportif haut de gamme. Ses caractéristiques mécaniques tels que sa résistance à la traction et son module de Young supérieurs permettent d’obtenir des performances exceptionnelles sur l’eau.

L’immense avantage de ce carbone haut de gamme est sa rigidité. Au point qu’il n’est pas utile de mettre autant de matière qu’avec d’autres matériaux. Ainsi nous gagnons un poids significatif, de près de 20% par rapport à l’aluminium. Et au-delà du poids mesuré, le dynamisme apporte une sensation de vivacité et donc de légèreté hallucinante.

Le HM couplé avec un stringer interne rigidificateur décuple les performances de ces mâts. La diminution en flexion est de l’ordre de 30% et la diminution en torsion est de l’ordre de 40% par rapport au mât carbone V2 déjà d’excellente qualité.

L’importance des épaisseurs des profils :

En fonction des modèles, les mâts HM ont différentes épaisseurs. Cette spécificité a un lien direct avec leur performance dans chaque programme et leur gestion de la rigidité et du flex.

Les mâts spécialement développés pour les ailes géantes :

En dockstart et surf foil / SUP foil, vous ne cherchez pas à faire des records de vitesse. Par contre, ce qui va vous changer la vie et vous faire bénéficier à 100% de leurs performances, est une rigidité maximum !  Avoir un profil plus épais est ce qui permet (en plus de l’utilisation de carbone ultra haut de gamme) de verrouiller le flex et la torsion de votre mât.

Pour ça, nos mâts HM72 et HM79 ont une épaisseur de 20 mm tout du long. Ça ne bronche pas, aucune énergie n’est perdue et la réponse est immédiate !

Le mât HM86 est le mât spécialement conçu pour les ailes géantes en wingfoil. A la différence de ses petits frères 72 et 79, ici la traînée joue un rôle important sur la qualité de la glisse. D’où l’intérêt de descendre en épaisseur de profil de la partie immergé à 17 mm.

Le résultat est sans équivoque, un mât le plus rigide possible avec une glisse à la hauteur de nos ailes géantes à ultra haut ratio.

Les mâts avec une forte épaisseur n’ont pas d’intérêt réel en kitefoil. Premièrement, la traînée sera bien trop importante avec des fronts wing de petite taille. Ensuite, l’utilisation des ailes géantes avec un kite est totalement inadaptée.

Sur ces mâts spécifiques, les congés du côté top plate ont aussi été renforcés. Ce qui apporte encore plus de solidité et de rigidité à l’ensemble.

Des mâts développés pour les ailes HA et pour booster les ailes classiques :

En dockstart et surf foil / SUP foil, les mâts HM70 et HM77 délivrent un maximum de rigidité sans limiter la glisse. Comme les HM72 et HM79 l’épaisseur du profil est constante, mais cette épaisseur descend à 17 mm ce qui va booster vos performances, avec plus de vitesse et des turns plus agressifs !

En wingfoil et en kite foil, pour un programme freeride, vague et freestyle, le HM85 est un must, au top de la performance ! Son épaisseur de 17 mm en haut et de 15 mm côté fuselage couple la rigidité hors pair à une excellente glisse.

Pour un programme race et 100% glisse, le HM92 est le haut de gamme des mâts HM ! Une épaisseur de 15,5 mm côté top plate et de seulement 13,5 mm en partie immergée. Il vous permettra de faire sauter les compteurs ! Ce mât ultra sain permet des appuis francs et puissants sans aucun risque de perte de contrôle. A vous les hautes vitesses et des angles fous pour remonter au vent.

Quelle taille de mât choisir ?

Nous avons une large gamme de hauteur de mât. En fonction des sports, vous préférez des tailles courtes (comme en surf foil, dock start…) ou des mâts plus longs (race wing ou kite).

En fonction des constructions, vous trouverez lequel vous convient le mieux.

Les mâts Aluminium V2 :

Nous le proposons en 5 tailles (55, 65, 75, 85, 95 cm) pour s’adapter à tous les sports et tous les niveaux :

Pour une pratique surf / sup foil  et dockstart nous vous conseillons :

  • 55cm la taille idéale pour les débuter..
  • 65cm la taille standard pour progresser, les petites vagues et les spots avec peu de fond.
  • 75cm pour les niveaux confirmés, le downwind, le tow in surf, le wake, les dock starts.

Pour une utilisation wing et kite, cela va se jouer principalement sur trois tailles :

  • 75cm la taille idéale pour tirer ses premiers bords et pour des spots avec peu de fond.
  • 85cm la taille standard pour un maximum de polyvalence, les moves et le surf.
  • 95cm parfait pour le freeride/freerace.

Les mâts Carbon V2 :

  • Sa longueur de 70cm le destine en priorité au surf/SUP car elle est le compromis idéal entre la capacité de mettre de l’angle en courbes et le tirant d’eau. Mais vous pouvez aussi l’utiliser en kitefoil dans les vagues ou comme en wing sur des spots avec peu de fond.
  • Sa longueur de 85cm le destine en priorité à la Wing ….. Mais vous pouvez aussi l’utiliser en kitefoil dans les vagues ou en surf/SUP sur des spots avec suffisamment de profondeur et en downwind.
  • Sa longueur de 100cm le destine en priorité à la Wing et au Kite. Cette taille est le compromis idéal entre la capacité de mettre de l’angle en courbes sans ventiler, les marges dans les manœuvres, la gestion du clapot et l’angle d’opposition à haute vitesse.

Les mâts Carbon HM :

Le 70cm :

  • En surf foil / SUP foil : c’est parfait à la rame et pour gérer en rail to rail.
  • En downwind : c’est possible même si un peu court dans certaines conditions, on peut vite se faire déborder.
  • En wing : c’est envisageable pour les spots avec très peu de fond.
  • En kite foil : trop petit, à oublier sauf pour naviguer sur un spot avec très peu de fond.

Le 72cm :

  • En dockstart/beachstart : c’est parfait pour contrôler et transmettre la puissance à un foil imposant.
  • En surf foil / SUP foil : pas de problème à la rame avec ses 72 cm, alors que ses qualités en pumping vous permettront de profiter des plus petites conditions ou des plus grandes ailes.
  • En wing : le shape n’est vraiment pas adapté car très court pour cet usage.
  • En kite : trop épais, à oublier.

Le 77cm :

  • En surf foil / SUP foil : c’est parfait dans les courbes, au pumping et le pop est vraiment fou ! Attention si votre spot est peu profond il faudrait sûrement se tourner vers le mât 70 HM 😉
  • En downwind : dans des petites conditions c’est top, si c’est trop formé on peut se faire déborder et avoir besoin du 85 cm.
  • En wing : c’est un peu court mais ça fonctionne très bien et ça peut dépanner en trip.
  • En kitefoil : C’est court mais ça fonctionne très bien en vagues, spot avec peu de fond et vent on-shore

Le 79cm :

  • En dockstart/beachstart : c’est parfait pour contrôler et transmettre la puissance à un foil imposant. Idéal pour les pontons hauts.
  • En surf foil / SUP foil : il faut un peu de fond avec cette longueur sur le spot pour pouvoir ramer confortablement, mais qualités en pumping vous permettront de profiter des plus petites conditions ou des plus grandes ailes.
  • En wing : c’est un peu court mais on peut tirer des bords tranquillement dans les environnements calmes.
  • En DW : c’est la taille clef qui va mixer la précision des trajectoires et la petite marge de hauteur nécessaire pour éviter la chute.
  • En kite foil : trop épais, à oublier.

Le 85cm :

  • En surf foil / SUP foil : c’est vraiment grand à la rame et pas super agréable dans le rail to rail. Mais dans le gros c’est imparable : on a besoin de cette marge pour assurer sans être non stop sur des œufs.
  • En downwind : c’est la taille parfaite pour un haut niveau de performances.
  • En wing : parfait pour le freestyle, les sauts, les vagues et le contrôle.
  • En kite foil : utile dans les vagues avec peu de fond, et très polyvalent.

Le 86 cm :

  • En dockstart/beachstart : c’est parfait pour contrôler et transmettre la puissance à un foil imposant, mais on aura moins d’aisance pour monter en fréquence qu’avec un 72HM à cause de sa longueur. Cependant idéal pour les pontons très hauts.
  • En surf foil / SUP foil : c’est très long pour surfer les vagues du bord, mais il sera parfait pour les downwinds un peu mous où l’on veut une grande taille d’aile avant.
  • En wing, c’est top, ça glisse et ça transmet 100% des appuis au foil. La taille est parfaite pour carver dans les manœuvres sans sortir la moitié de la front wing de l’eau.
  • En kitefoil, trop épais, à oublier.

Le 92cm :

  • En surf foil / SUP foil : c’est vraiment grand à la rame et pas super agréable en surf. Mais dans le gros c’est parfois utile : on a besoin de marge pour assurer sans être non stop sur des œufs.
  • En downwind : cette taille offre un haut niveau de performances pour ceux qui apprécient d’être perchés loin du clapot.
  • En wing : parfait pour la race, pour caper, pour opposer full speed sans faire de touchettes.
  • En kite foil : très polyvalent, axé haute performance sans entrer dans les extrêmes du kite foil caisson énervé.

Quel mât pour quel niveau ?

Tous nos set-ups complets débutants sont livrés d’origine avec des mâts en aluminium. De cette façon, cela vous permet d’avoir le foil le plus accessible possible, autant au niveau de la pratique que du budget.

Pour passer sur un mât carbone, il n’y a pas de niveau minimum requis. Ce type de mât sera certes plus performant, mais pas plus technique à naviguer.

Le gain de rigidité apporté par cette construction haut de gamme permet aussi de limiter une éventuelle sensation de flou lors des transitions.

Le passage sur un mât plus performant est donc tout à fait possible dès les premières étapes de l’apprentissage passées.

La solidité des mâts, alu ou carbon ?

  • L’alu peut plier mais rarement casser. Le carbone reviendra en place sauf si vous dépassez le point critique qui le fera casser comme du verre…
  • L’alu peut se détordre, se souder, mais les réparations sont difficiles. Alors que réparer du carbone est très simple.

Quel mât pour utiliser les ailes géantes ?

Plus vous utiliserez de grandes ailes et plus vous aurez besoin de rigidité. Notez également que c’est au pumping que ce besoin se fait le plus ressentir, et plus particulièrement en sup foil, la rigidité du mât aura très clairement un impact très important sur vos performances. Donc à partir d’une taille de front wing XL, idéalement utilisez un mât HM.

Un mât rigide vous donnera de meilleurs appuis et de meilleures sensations, un pumping beaucoup plus efficace, d’autant plus avec de grandes ailes.

Acheter un mat HM plus une FW géante, plus une Cruzader, est un budget ÉNORME, même avec nos tarifs (prix usine x 2 + taxes). Un mât carbone non prévu pour des FW géantes ne cassera pas. Il sera en revanche beaucoup moins précis en pilotage.

Ce qui peut casser c’est le fuselage alu. Donc préférez le titane pour les ailes géantes (+120cm).

Donc no pressure ! Votre mât carbone V2 fera bien le taf.

Il est évident que les HM apportera beaucoup plus de précision dans la conduite d’une aile géante. Et encore plus quand vous le prendrez en 72, 79 ou 86, qui ont des épaisseurs dédiées aux efforts des FW géantes.

Un mât cassera si vous le tapez, s’il se fait rouler dans les vagues, si vous tirez comme un dingue dessus en wake etc… mais dans un usage normal un mat non HM est aussi solide qu’un mat HM.

Chez GONG nous ne faisons que des foils haut de gamme. Qu’ils soient en alu ou en carbone, ce sont des foils soignés et bien pensés.

Nos prix bas s’expliquent uniquement par notre choix de distribution exclusivement en direct. Vous ne trouverez pas chez GONG de copies asiatiques de foils connus. Nous sommes shapeurs, designers, ingénieurs et metteurs au point de nos profils, de nos architectures, de nos technologies, et de nos process de production, et toutes les compétences donnant vie à un produit GONG sont en interne.